5.678

D'après une histoire vraie

Après la parution de son dernier roman, la narratrice, qui s'exprime à la première personne, a cessé d’écrire. Ce mutisme vient d’une fragilité qui se trouve amplifiée par des lettres anonymes l’accusant d’avoir fait beaucoup de mal à sa famille dans son précédent roman.
Partager:
 
 
 
 

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *